Au début de ma carrière professionnelle à l'époque où  je me   formais à mon métier les cassettes audios s'empilaient chez moi. Grâce au progrès technique, aujourd'hui j'ai pu enregistrer cinq heures d'une journée très riche en interventions avec un appareil peu encombrant qui se passe de ce genre de support devenu archaïque mais qui m'a si longtemps été bien utile pour pouvoir relire (en l'occurrence réécouter) mes cours.
Le petit nom de cet appareil, un cadeau de mon homme, est Victor et sur sa carte SD il y a aussi de la place pour des choses moins austères comme l'île mystérieuse de Jules Verne.