C'est une chose assez étrange pour quelqu'un  de quasiment aveugle d'aller chercher ses nouvelles lunettes.

Depuis quelque temps Eric me disait qu'il fallait les changer car il les trouvait trop abîmées. Je suis finalement allé à reculons chez l'ophtalmo tant j'étais persuadé qu'il ne pourrait rien dans mon cas.

A ma grande surprise, il n'a pas trouvé ma démarche insensée. J'ai été surpris de découvrir chez lui un nouvel appareil capable de calculer tout seul quelle correction pourrait convenir à mon œil gauche qui a gardé une partie de son champ périphérique.

A l'arrivée la machine a indiqué qu'un petit changement était nécessaire et en sortant ce midi de la boutique de l'opticien j'ai pu constater qu'elle ne s'était pas trompé.

Je l'ai dit je suis quasiment aveugle mais c'est ce quasiment qui fait toute la différence.