2016 aura été une année troublante.

Résultat : en ce premier janvier une grande partie du paysage politique (français, européen, international) est dans le brouillard.

"Ce sont les hommes qui écrivent l'histoire, mais ils ne savent pas l'histoire qu'ils écrivent."

En ce début 2017 cette phrase de Raymond Aron est on ne peut plus d'actualité.