La déliquescence du parti des faiseurs de motions en tous genres et des indignés professionnels est bien avancée. D'ici peu on pourra dire : l'écologie est morte. Vive l'écologie !