Comme je prends mes billets de concert très à l'avance il m'arrive de ne plus savoir à la veille de me rendre au concert ce que je vais écouter et surtout une fois après avoir retrouvé cette information non négligeable de ne plus arriver à me rappeler pourquoi j'ai fait un tel choix.
C'était le cas pour le concert de hier à la salle Pleyel. D'accord l'orchestre romantique et révolutionnaire est un bon ensemble, Gardiner un chef d'orchestre prestigieux mais je crois me souvenir que c'est la symphonie rhénane de Schumann qui a surtout éveillé mon intérêt.
Chose pas si fréquente que ça j'ai croisé à l'entracte et à la fin du spectacle plein de personnes que j'aime bien et notamment Zvezdo avec qui j'ai parlé du "bon vieux temps" où les blogs étaient florissants, ce temps avant faceb**k et les gazouillis électroniques limités à 140 caractères.