Après avoir commencé le mois par un enterrement, celui de sa grand-mère, mon homme finit le mois par un autre enterrement, celui de la personne dont j'ai parlé dans mon billet du 21 juillet.
C'était un moment de recueillement nécessaire pour nous deux et je pense aussi pour les autres personnes présentes après ce qui s'est passé dans ce quartier.
Vivement le mois d'août et l'air de l'Ecosse !