Avec ce beau temps j'ai enfin pu me rendre à mon travail en chemisette mais je n'ai pas encore tombé la cravate.
Dans le rêve que j'évoquais dans mon précédent billet c'est en tee-shirt et en short avec en prime les pieds nus que je me retrouvais dans mon bureau. J'étais nettement plus jeune aussi et j'avais une bien meilleure vue. Dans le bâtiment d'en face semblait se dérouler un concert de piano. cependant en me penchant à ma fenêtre j'ai eu l'impression que c'était du play-back.
Plus tard dans ce rêve je me suis vu entrer dans une salle de cours déserte - je crois que j'étais toujours dans la même tenue très légère - et j'ai eu la surprise d'y découvrir un jeune étudiant totalement nu qui attendait quelqu'un. Je n'ai pu me retenir de m'occuper de lui et il s'est offert bien volontiers à moi. Malheureusement un homme beaucoup plus vieux est alors entré. J'ai compris que c'était le professeur à qui l'étudiant comptait se donner. Quand le type a voulu sans vergogne me prendre, je me suis refusé, j'ai serré les fesses, et sans doute en rogne contre l'étudiant qui ne m'avais prévenu de rien j'ai dit à son professeur : "forcez-le à venir nu à tous vos cours !"
C'était la condition impérative pour que je me laisse faire. Je ne sais pas si le professeur s'est plié à mon injonction car je me suis réveillé peu après.
La seule chose qui s'est pour l'heure réalisé c'est que je me suis retrouvé jeudi matin en tee-shirt et en shorty à écouter du piano mais le son sortait de ma chaine stéréo et j'étais chez moi car en grève.