Il y a deux semaines j'ai séché - ce qui est exceptionnel - une heure mensuelle d'information syndicale. Elle avait été annoncée seulement par une affichette dans l'ascenseur que forcément je n'avais pu voir et pas par un courriel comme à l'habitude. J'étais devant la machine à café quand on m'a dit qu'elle allait commencer dans quelques minutes. Cette façon désinvolte de faire m'a agacé ; je n'y suis pas allé.
Aujourd'hui j'ai fais la grève de la grève. Une grève de fonctionnaire où ne se retrouvent pas l'ensemble des huit syndicats de la fonction publique, j'ai vraiment du mal à suivre.
2010, année du désengagement ?