Grâce aux ressources d'internet j'ai pu relire "le grand Maulnes" d'Alain-Fournier. L'envie m'en a été donné par la diffusion de l'adaptation cinématographique du livre il y a quelques jours à la télé où Jean-Baptiste Munier joue le rôle du narrateur François Seurel. Je n'ai pas trouvé ce film particulièrement réussi. Tout d'abord lors du tournage en 1986 Maunier avait certes  l'âge de François au début de l'histoire  mais dans la deuxième moitié du film où il devait camper le personnage devenu un jeune homme on aurait dû le remplacer par un autre acteur qui n'aurait plus eu cette allure de gosse éfféminé. Ensuite le fait de remplacer la fin du livre par une scène se passant au début de la guerre de 1914  faisant explicitement référence à la mort de l'auteur, ici remplacée par la mort de Meaulnes apporte une fin ridicule au film car là encore François Seurel avec les traits d'un petit blond dont on arrive pas à oublier les quinze ans n'est absolument pas crédible en uniforme militaire et son cri déchirant sur le cadavre de Meaulnes m'a fait irrésistiblement penser à une image tiré de Tintin avec Milou s'écriant : "Tintin est mort !"

C'est dommage car le choix de Nicolas Duvauchelle pour incarner Augustin Meaulnes était tout à fait pertinent et Jean-Pierre Marielle faisait un attachant M. de Galais.

Comme presque tous les lecteurs de ce livre je me souvenais bien de la première partie jusqu'à la fête mystérieuse mais la suite et la fin du livre était nébuleuse dans ma mémoire c'est pourquoi je me suis lancé dans cette relecture.  En fin de compte si on retient moins bien la deuxième et la troisième partie de cette oeuvre pourtant assez courte c'est que le personnage de Meaulnes n'est plus franchement sympathique à ce moment.