Grâce à un blogueur allemand amoureux de la langue française je me suis mis à un nouveau jeu depuis trois jours : apprendre l'espagnol tout en faisant de l'anglais. Eh oui, c'est possible avec "coffee break spanish" un site écossais (http://www.radiolinguamedia.com/cbs/www/index.html) qui utilise toutes les ressources du blog pour enseigner une langue avec notamment d'excellente leçons enregistrées à potcaster ... que dis-je à prendre en balladoffision (c'est bien comme ça, Nils,  qu'on doit dire en français ?) ).

Depuis longtemps je savais dire "buenos dias" ou "buenas tardes", mais je n'avais jamais fait attention que j'utilisais  ce faisant "el dia" (le jour) ou la tarde (l'après-midi) au pluriel ... les espagnols sont donc plus généreux : ils ne souhaitent pas le bon jour mais de bons jours !

En ce qui concerne la prononciation les conseils de Mark, le professeur écossais, sont à la fois un peu surprenants mais aussi très efficaces. Il est déroutant de penser que la lettre "d" en castillan doit ressembler au "th" anglais de "the" et le "c" de gracias  au "th" de "thing".

Pourtant l'espagnol n'est pas une langue que je découvre. Ma mère le parlait mais en fait c'était une version assez proche du valenciennois. Comme je n'avais le droit d'apprendre au cours de mes études secondaires que deux langues, j'ai pris l'allemand car c'était la langue de mon père et l'anglais car il était impensable de faire autrement. Ainsi l'espagnol qui était pourtant la langue de mes ancêtres maternels a été mise de coté. Et voila qu'un allemand va peut-être me permettre de combler cette lacune ... étrange mais juste retour des choses.