Quand je suis rentré chez moi tout à l'heure, ni la télévision ni la radio n'était allumées, la cuisine était plongée dans le noir à la différence du reste de l'appartement. J'ai posé mon manteau et me suis dirigé vers le bureau. Là comme je m'y attendais j'ai retrouvé Eric qui m'a dit : "devine ce qui nous arrive."

Comme son ton était grave j'ai commencé à m'inquiéter et j'ai regardé dans la direction de l'ordinateur. Y avait-il une mauvaise nouvelle à lire sur l'écran ? Non, c'était seulement que notre cher fournisseur d'accès internet avait envoyé un nouveau modem que depuis une heure Eric était en train d'installer. Finalement comme le prouve ce billet, il se débrouille pas mal mon homme même si ces fichus histoires machinesques le mettent dans tout ses états.

Malgré tout il y a un hic quelque part car le haut débit m'a l'air bien poussif. A cause de cela je n'ai pas pu suivre en direct le premier grand meeting de Dominique Voynet à Nantes sur son site de campagne car le "streaming" comme on dit en bon français fonctionnait par àcoups. Je verrais demain si c'est mieux en balladodiffusion.