"Si Pinocchio avait un nez il s'allongerais." C'est par cette phrase que j'ai su hier soir que Eric connaissait l'existence de ce blog. Je lui ai répondu : "Je ne mens pas. Je n'ai pas de radio-blog mais bon bien sûr j'ai déjà un blog."

En effet nous étions en train de discuter des radio-blogs et de la possibilité qu'ils donnent de faire connaître et de tester des styles de musiques variées. En musique de fond ce fichu Charpentier répétait à l'envie : "non, je ne t'aimes plus."

Eric m'a dit qu'il n'aimait vraiment pas ce compositeur. J'ai été rassuré.

En fait je n'avais pas l'intention de lui cacher coûte que coûte l'existence de ce journal sinon je n'aurais jamais autorisé Zvezdo à faire un lien explicite entre le billet où il racontait notre rencontre dans un restaurant libanais et celui-ci. Je voulais seulement avoir un peu de temps pour chercher seul ma "ligne éditoriale". De plus pour moi ce blog a un coté expérimental et le temps que l'on met à le trouver et le moyen auquel on y arrive fait partie de l'expérience.

Eric l'a à vrai dire découvert il y a près de deux mois justement grâce au billet de Zvezdo (en y repensant plutôt gràce au billet suivant consacré à la leçon de musique). D'une certaine manière c'est un juste retour des choses car je me souviens de la réprobation que j'ai senti chez Zvezdo (enfin peut-être le mot est-il un peu fort) quand je lui ai signalé que j'écrivais sans que mon homme le sache. Après sa découverte Eric a voulu voir combien de temps je mettrais pour lui annoncer la chose, preuve que lui aussi aime faire des expériences.

Samedi il m'a tendu une énorme perche en refermant l'ordinateur. Il a dit : "ça manque de sexe."

"Tiens c'est bizarre c'est ce que je pensais aussi" lui ai-je répondu à peine surpris. Nous n'avons rien rajouté de plus car notre temps était compté si nous voulions être à l'heure au concert du soir.

Maintenant qu'il sait et que je sais qu'il sait et qu'il sait que je sais qu'il sait ... je ne suis toujours pas fixé sur la ligne éditoriale à suivre ici. L'expérience se poursuit ...