Mes collègues vont finir par croire que je passe ma vie dans les colloques. Vendredi j'étais à Angoulême pour présenter un dispositif mis en place dans mon coin de Paris pour rendre accessible la culture aux personnes handicapées pouvant difficilement quitter leur domicile, demain je vais dans le quinzième pour un autre où il sera notamment question des personnes handicapées qui arrivent à se faire élire et samedi je change de casquette et vais suivre la présentation d'un projet de loi cadre contre les violences faites aux femmes (l'égalité femmes/hommes compte aussi parmi mes attributions).

Je sais qu'il ne faut pas abuser de ce genre de manifestations mais elles ont l'utilité de me stimuler l'esprit afin d'imaginer des actions concrètes à mon modeste niveau d'élu local.

A propos de manifestation, celle du 1er décembre consacrée à la mobilisation contre le sida a été avancée au 30 novembre. Pourquoi ? Pour permettre aux militants de la cause de partir en week-end dès vendredi ? Serait-ce encore un effet des 35 heures ? Quoiqu'il en soit j'espère que suffisamment de monde a été alerté de ce changement de date.