C'est une journée de novembre  comme je ne les aime pas, grise, sans relief, émaillé de contrariétés certes mineures mais qui m'agaçent au plus haut point. En plus je viens de faire la liste des rendez-vous que je devais honorer d'ici la fin de l'année et elle me parait bien longue.

Pour finir à cause du morcellement de cette journée entre la mairie (où l'ambiance n'est pas des meilleures) et mon travail je n'ai pas eu le temps de manger à midi. Il est temps que je rentre.