Le brouillard automnal se rajoute à ma vue brouillée. Mes collègues m'ont fait faux bond et j'ai donc pris mon petit déjeuner seul. Sans elles pas question d'aller jusqu'au quartier de la cathédrale. Je suis privé par conséquent de revoir certains des lieux qui ont le plus compté dans ma vie d'avant ici tel Fustel, mon lycée.
Je me suis rabattu sur un repérage des lieux proches et j'ai trouvé quelqu'un qui m'a accompagné tout le long du parcours allant de mon hôtel à la commanderie Saint-Jean, ensemble de bâtiments qui accueille maintenant l'ENA après avoir été une prison pour femmes.
Il fait jour ... un jour glauque, l'air est frais, et ce sentiment d'étrangeté ressenti depuis la veille dès mon arrivée persiste.