12 octobre 2006

si le silence est d'or, alors je suis fauché

C'est terrible comme j'aime parler. J'essaie de maitriser ce défaut et cela marche quand je suis aidé. Ainsi samedi soir j'ai fait une intervention à la fin de la lecture publique dans le noir durant juste le temps qu'il fallait parce que mon Eric assis à ma droite m'a donné un discret coup de pied à la cheville pour m'indiquer qu'il fallait conclure. Ce soir il n'était pas présent à une inauguration où j'étais en vedette et cela n'a pas manqué j'ai fait la fermeture avec une artiste allemande en étant intarissable sur Strasbourg... [Lire la suite]
Posté par biosphere à 22:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]