Ainsi Klaus Wowereit qui n'est pas tant l'alter ego de Delanoë à Berlin qu'on pourrait le supposer même s'il est homo et socialiste vient de remporter une nette victoire. En plus charme de la politique allemande il peut choisir le partenaire avec qui il va gouverner indépendamment des considérations du niveau national (fédéral traduit mieux "bundesebene" en fait).

Des Verts à 13, 1 % s'est un rêve vu de France. Il n'en reste pas moins que là comme dans le Mecklenburg-Vorpommern l'extrême droite a fait une percée inquiétante. Je remarque qu'elle se limite en réalité aux arrondissements de l'ancien Berlin-est.

On l'aura compris j'aime suivre la vie politique allemande et vu mes origines je peux le faire en version originale.

En  plus j'aime Berlin et j'apprécie le style de son bourgmestre régnant (terme officiel) un quinquagénaire à belle allure qui ne craint pas de sortir avec son mari. Comme quoi être homo de manière simple et décontractée ne nuit pas en terme électoral dans cette ville.

Voici donc les résultats provisoires qui viennent de m'inspirer ses quelques réflexions :
"In Berlin erzielte die SPD laut vorläufigem amtlichem Endergebnis 30,8 Prozent (2001: 29,7), die CDU 21,3 Prozent (23,8). Die Linkspartei stürzte auf 13,4
Prozent (22,6). Die Grünen legten deutlich auf 13,1 Prozent (9,1) zu. Die Freien Demokraten kamen auf 7,6 Prozent (9,9). Die Sitzverteilung: SPD 53 (2001:
44), CDU 37 (35), Linkspartei 23 (33), Grüne 23 (14), FDP 13 (15).

NPD in fünf Bezirksparlamenten
In Berlin schafften rechtsextreme Parteien voraussichtlich den Einzug in 5 der 12 Bezirksparlamente. Nach Angaben des Landeswahlleiters kam die NPD in den
Bezirken Neukölln, Treptow- Köpenick, Marzahn-Hellersdorf und Lichtenberg über die in den Bezirken geltende Drei-Prozent-Hürde. Die Republikaner erhielten
nach Auszählung von 96,3 Prozent der Stimmen im Bezirk Pankow 3,1 Prozent. Die Auszählung wurde in der Nacht wegen Problemen zunächst unterbrochen."