Mon grand plaisir quand je suis à Montalivet c'est de pouvoir me déplacer nu c'est-à-dire dans mon cas également sans ma canne blanche. Cela implique toutefois que je fasse davantage d'efforts d'attention et  que mon homme me guide à la voix.

Il y a quatre semaines cependant en me promenant ainsi le long de la plage je me suis pris les pieds dans un obstacle des plus sournois : un filet à ras du sol disposé juste cette année pour assurer la stabilité de la dune.

Je me suis lourdement étalé, en diagonale ce qui a conduit un petit piquet de bois à m'éraflé la cuisse droite au niveau de l'entrejambe. Un peu plus et c'est ma testicule droite qui le prenait et j'aurais eu droit au bel hélicoptère pour l'hôpital de Bordeaux.

Depuis j'ai ressenti des douleurs à cette couille que je me suis inquiété de voir persister.

Heureusement aujourd'hui mon médecin généraliste m'a rassuré même s'il m'a fait comprendre que ces sensations désagréables persisteraient encore un mois.

En souriant, il a rajouté que cette zone était chargée émotionnellement.

Après cela tout le film que je m'étais fait dans la tête entre-temps s'est dégonflé et je me suis trouvé bien ridicule.