J'aime avoir des journées bien remplies. Cela a été le cas hier.

L'après-midi j'ai assisté à un colloque à la cité des sciences et de l'industrie dont le thème était l'accessibilité aux personnes handicapées des logiciels libres. Ce que j'ai apprécié c'est que contrairement à un salon commercial il n'était pas question de produits fabuleux qui allaient révolutionner ma vie (contre le paiement d'une somme d'argent substantielle) mais de réalisations (gratuites) à perfectionner. Il s'agissait d'un moment de prise de conscience du  libre sur son manque d'accessibilité et les participants étaient encouragé à former une nouvelle communauté pour y remedier. Etre acteur et non pas seulement utilisateur, voila qui me séduit.

Le soir j'ai réussi à convaincre ma moitié à venir avec moi voir une adaptation de la pièce de Maurice Maeterlinck, "les aveugles", donnée par les élèves de la classe d'art dramatique du conservatoire de notre arrondissement. Pour le coup Eric était vraiment ma moitié car nous n'avions pas fait gaffe que nous avions le même costume. Nous ne nous sommes par conséquent pas attardés à la fin du spectacle et pour notre sortie d'aujourd'hui nous veillerons à ne pas refaire cette faute de goût.

Quant au sujet de la pièce, il peut se résumer simplement. Une vingtaine de femmes et d'hommes aveugles sont perdus dans une forêt et sont dans l'attente d'une personne capable de les guider. Le public partage leurs peurs et leurs espoirs. Cela se veut sans doute une allégorie de l'Humanité perdue dans les ténèbres et en quête de repère. Mais était-ce bien là l'intention de Maeterlinck. Il va falloir que je me documente.

Pour finir une si belle journée, j'ai eu la satisfaction de me faire masser le bas du dos et je me suis endormi presque détendu.